Marie France : le big data les a inspirées

marie-france

« Le secteur des ressources humaines n’a encore jamais été révolutionné par la technologie. Ses outils de gestion reposent sur la base des seules informations disponibles sur les parcours, les compétences, sans aucune vision globale de l’entreprise ou de son environnement.

On ne valorise pas assez les transversalités entre les métiers par exemple. Pourtant, elles existent à un certain niveau hiérarchique.

J’ai fondé Clustree en 2014 afin de proposer un algorithme qui répertorie des millions de parcours de professionnels partout dans le monde, sur tous les secteurs d’activité, et identifie les parcours qui fonctionnent, les transversalités qui existent.

Avec mes collaborateurs, nous avons développé un savoir-faire algorithmique pour suggérer des matchings entre talents, postes et carrières basés sur cette analyse de millions de parcours, et apporter un discours de preuve aux entreprises. Ces données sont celles des entreprises clientes mais aussi celles qui sont disponibles sur des réseaux sociaux et le web.

Il s’agit de relier ressources humaines et performance et d’offrir aux salariés de l’entreprise cliente autre chose qu’une « bourse à l’emploi ». Clustree permet à chacun d’obtenir des suggestions de poste en se basant sur son potentiel et sa valeur inexploitée et non pas seulement sur ses compétences, en étudiant des parcours similaires sur le plan national ou international.

Tout le monde y gagne : le collaborateur qui voit concrètement de nouvelles perspectives d’évolution dans sa carrière et le manager, pour qui les propositions sont basés sur un discours de preuve : ces parcours existent à l’extérieur et sont reproductibles au sein de son entreprise. »