L'Express : Le prix de l'entrepreneur 2016

L'Express : Le prix de l'entrepreneur 2016

Audace et talent président à ce top 150, réalisé par L’Express et Ellisphere. Il révèle les candidats de la 24e édition du prix de l’Entrepreneur de l’année, décerné par L’Express et EY.

Etre entrepreneur, c’est faire bouger les lignes pour construire un monde meilleur. Notre palmarès met à l’honneur femmes et hommes animés par cette ambition, à travers 150 structures indépendantes et 206 startup. Partout, les entrepreneurs français sont plébiscités. A l’instar de Jérôme Lecat, grand vainqueur du prix Startup de l’année 2015 avec Scality, une société franco-américaine spécialiste du stockage de données à
grande échelle. Même engouement pour Mohed Altrad, le premier Français sacré« entrepreneur mondial de l’année»,en 2015.Fondateur du groupe Altrad, leader mondial des échafaudages, il symbolise la réussite entrepreneuriale made in France.
Ce classement est le premier grand rendez-vous du prix de l’Entrepreneur de l’année, co-organisé par EY et L’Express, en partenariat avec le groupe Edmond de Rothschild et le courtier en assurances Verlingue, avec le soutien de BPI France, Les Echos et Widoobiz. Pour être éligibles, les entreprises doivent figurer dans le
palmarès des sociétés les plus rentables de France, établi par Patricia Salentey,de L’Express, avec Ellisphere. La sélection est rigoureuse: il faut afficher un chiffre d’affaires 2015 supérieur à 10 millions d’euros, 20% de croissance cumulée de 2011à 2015 pour les sociétés réalisant jusqu’à 100 millions d’euros de chiffre d’affaires (15%au-delà de 100 millions) et une rentabilité avant impôt égale ou supérieure à 3% en 2015.De plus, le dirigeant doit contrôler au moins 10% du capital de l’entreprise, qui doit être indépendante. Les start-up, de moins de 8 ans, doivent réaliser 1 million d’euros de chiffre d’affaires ou avoir levé 1 million d’euros.

Une sacrée endurance

Mais qui sont ces champions au service de l’entreprise ? Quel est leur secret pour dénicher les tendances de demain tous azimuts ? Pour beaucoup, être entrepreneur, « c’est avoir foi en l’homme, en l’avenir et dans le progrès», affirme Thomas Owadenko, le fondateur d’Octoly, qui réinvente le marketing avec des youtubeurs. C’est aussi saisir les belles opportunités, comme Bénédicte de Raphélis Soissan, qui met le big data au service des RH avec Clustree, et s’affranchir des codes, comme Stanislas Niox-Chateau qui exporte l’e-santé française en Europe avec Doctolib. Enfin, c’est avoir un grain de saine folie, une capacité hors norme à appréhender les risques et une sacrée endurance. A l’instar de Marc Berrebi, CEOd’eDevice, fournisseur de solutions de santé connectée, en tête de notre palmarès, ou de Jacques-Antoine Granjon, qui a élevé Vente-privée.com dans les hautes sphères de l’e-commerce européen.

Des entreprises d’exception

Qui sera le 24 e entrepreneur de l’année ? Les jurys régionaux attribueront les prix à partir des dossiers réalisés par EY, et, le 1er septembre, le grand jury
élira les lauréats nationaux. Les lecteurs de L’Express retrouveront les résultats dans leur cahier régional et le palmarès national 2016 dans l’édition du 19 octobre. Après un quart de siècle d’existence, le prix de l’Entrepreneur de l’année sacre toujours des entreprises d’exception, créatrices de valeur et d’emplois. Tout un symbole pour la France.

ÉMILIE VIDAUD