Femmes ici et ailleurs : talent High Tech

Talent High Tech parle de Bénédicte de Raphélis Soissan :

femme-d-ici-et-ailleurs

Il ne faut pas trois minutes pour comprendre que Bénédicte de Raphélis Soissan va (très) vite. Dans sa tête et dans ce qu’elle entreprend.

Résultat : elle avait à peine créé Clustree, sa plateforme d’analyse big data dédiée à la gestion des talents, qu’elle réussissait à lever des fonds et à vendre l’outil.

Il faut dire que son offre séduit puisqu’elle propose d’aborder la mobilité interne en se référant à la réalité de parcours professionnels, réussis même s’ils n’ont rien de linéaire. « Les groupes ne pensent pas toujours à faire évoluer quelqu’un de la R&D au marketing ou des RH au business development, pourtant, les données que nous avons récoltées et analysées montrent que cela peut être un bon choix ! », note la jeune femme.

« Notre solution permet d’opérer à un matching talents/offres, et de bénéficier de bonnes pratiques sans reproduire toujours les mêmes schémas ! » Un an et demi après sa création, Clustree emploie dix personnes et devrait voir ses effectifs plus que doubler d’ici à la fin de l’année. « Ce projet me fait vibrer comme jamais de ma vie », se réjouit Bénédicte de Raphélis Soissan. Elle a vingt-huit ans.