CB News : Deux questions à… Bénédicte de Raphélis Soissan, Clustree

CB News : Deux questions à… Bénédicte de Raphélis Soissan, Clustree

« Nous aidons les RH dans leur politique de recrutement, de mobilité et de rétention »

La fondatrice de Clustree, start-up qui se donne pour ambition de révolutionner les RH, nous livre son expertise sur l’importance de développer des outils alternatifs de recrutement basés sur la data.

De quelle manière utilisez-vous la data pour améliorer les process RH de recrutement ou de mobilité interne ?

Je considère les données comme des observatoires qui doivent être envisagés comme des supports à l’intuition et non pas comme des vérités absolues. La data doit être mise au service de l’intelligence RH et non l’inverse. Elle offre à la direction des ressources humaines (DRH) un cadre d’interprétation et un outil d’aide à la décision.
Notre approche empirique sur la base des 250 millions de profils que nous collectons dans le monde nous permet de proposer des profils atypiques et des carrières transversales.

Quelle valeur ajoutée ce type d’outils offre-t-il concrètement à un DRH ?

Les ressources humaines s’appuient sur ce qu’elles connaissent et ont tendance à répliquer des modèles classiques fondés sur des parcours linéaires rassurants. Or, l’analyse des données montre l’intérêt de diversifier ses profils et de cross-fertiliser les compétences. Un commercial peut très bien avoir les compétences du community management ou un financier avoir toutes les capacités pour évoluer vers le métier de data-scientist par exemple. Clustree permet finalement de casser les barrières et les silos, ce qui est stratégique à l’heure où l’on sait que 50% des métiers sont voués à disparaître ou à se transformer radicalement.

Lire l'article