ANDRH : Université 2016 - RH, le temps des ruptures : recrutement, nouvelles pratiques ?

ANDRH : Université 2016 - RH, le temps des ruptures : recrutement, nouvelles pratiques ?

Deux jeunes professionnels donnent leur point de vue sur la montée en puissance du recrutement prédictif et du recrutement mobile.

« Recrutement prédictif et people analytics (application du « big data » et de l'algorithmique au capital humain) : Depuis une vingtaine d'années, finance et marketing ont appris à mettre à profit les masses de données internes et externes pour enrichir et fiabiliser leurs actions vis-à-vis des investisseurs et consommateurs. Ce savoir-faire entre désormais dans le champ des ressources humaines et pourrait vite devenir un savoir-faire incontournable aux nombreuses applications.

Le recrutement prédictif permet, par exemple, grâce à des algorithmes, d'anticiper de manière fiable les probabilités de réussite d'un collaborateur (ie, performance et satisfaction au travail). De nombreux acteurs prennent place sur ce marché à l'instar de Talentoday, Seeing ou Clustree. Clustree est une solution SaaS qui agrège les données collectées à partir de réseaux sociaux, sites spécialisés et bases internes à l'entreprise pour identifier les candidats les mieux adaptés pour un poste donné, faisant parfois émerger une cartographie des métiers totalement nouvelle par rapport à celle utilisée par l'entreprise. Les entreprises les plus avancées ont développé leur algorithme personnalisé sur base de données internes. C'est le cas chez Google où l'analyse des facteurs différenciant d'un bon manager guide la politique de recrutement, la formation et la rétention des collaborateurs. »

Vinciane Beauchene est Principal au Boston Consulting Group.

« Le recrutement mobile déjà incontournable :

Aujourd’hui, 90% des 18-24 ans ( Baromètre du numérique, édition 2015, CREDOC, pour le Conseil général de l’économie et l’ARCEP) sont équipés d’un smartphone. Et cette population a une multitude d’applications à disposition qui lui permettent de lui faciliter la vie au quotidien : gérer son compte en banque, se faire livrer un repas, réserver et payer son billet d’avion, commander un taxi... L’usage du mobile est déjà plébiscité à 61% ( Recrutement 2,0 : recrutement sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux, mythe ou réalité ?, étude de 2015, NewGen Talent Center & Jobteaser.com) pour la recherche d’un stage ou d’un emploi par les étudiants. Et je suis convaincu que ce pourcentage continuera d’augmenter rapidement.

Le recrutement de demain est un recrutement mobile qui devra pouvoir répondre aux nouvelles attentes des « Millenials » ou « digital natives » : simplicité et rapidité dans l’acte de candidature, personnalisation des annonces (format et contenu), instantanéité. L’enjeu ici est double : capter l’attention, au travers de formats innovants et gamifiés (forums virtuels de recrutement par Seekube, challenges étudiants par Studyka), mais aussi d'engager les talents autour de valeurs concrètes et intelligibles - celles de la marque employeur. Kudoz a fait ce pari en ayant pour ambition de répondre à cette demande en créant une expérience nouvelle de candidature 100% mobile pour rendre le chemin plus court entre candidats et recruteurs. »

Pierre Hervé est co-fondateur de KUDOZ, une application mobile française.

Lire l'article sur l'ANDRH